Agir pour les abeilles

Plantez des fleurs et sauvez les abeilles !

 Les abeilles, à l’échelle mondiale, sont menacées de disparition. L’association Les Marmottes Rieuses propose de planter des fleurs de 10 espèces pour tenter d’enrayer l’extinction de ces insectes qui serait une catastrophe.

Cet appel s’adresse à tous un chacun et vous invite à passer à l’action, en plantant des fleurs pour sauver les colonies d’abeilles, dans son jardin, son balcon ou sa jardinière.

Que planter ?

Reseda, centaurée, cameline, coquelicot, marguerite, phacélie, lotier, sainfoin, souci et trèfles. La multiplication de ces fleurs mellifères, c’est-à-dire riches en pollen et en nectar, contribuent à reconstituer les sources d’alimentation des petites butineuses.

Pourquoi meurent-elles ?

 Le manque de biodiversité. La France compte 1 million d’hectares de jardins privés. La modification de 0.3% d’une zone de butinage permettrait d’accroître jusqu’à 70% les réserves de graines de pollens.

 L’association Les Marmottes Rieuses agit

En mettant en place le 1er site pilote de gestion différenciée au Grand-Verger à Gilly sur Isère. Cette technique est une démarche nouvelle qui permet de mieux gérer les ressources en eau, de valoriser les déchets verts. Elle se caractérise par une tonte soignée d’une bande périphérique et d’un fauchage tardif en partie centrale. Ce mode de gestion participe au retour de la biodiversité et favorise le développement de la faune et de la flore.

L’association Les Marmottes Rieuses a franchi un nouveau pas avec la mise en place de ce site pilote, lieu exemplaire qui initie une démarche de développement durable in situ. C’est un lieu d’échanges, de convivialité, de partage des connaissances et un espace privilégié d’observation de la nature. Les jardiniers y développent des techniques d’entretien alternatives et innovantes. Si l’essai est probant, l’association Les Marmottes Rieuses espère qu’il sera généralisé à d’autres lieux.

Tout au long de l’année, vous êtes invités à découvrir ces nouvelles pratiques et à observer leurs effets sur le milieu.

De plus, l'association Les Marmottes Rieuses possède désormais deux ruches. Ce qui nous permettra d'élaborer un observatoire de l'abeille.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×